RESTEZ CONNECTÉ

SANTÉ

Santé sexuelle et reproductive : le Parlement des jeunes du Bénin et l’ABMS pour le dialogue «Parents-enfants»

Bénin24TV

Publié

le

En vue d’inverser la tendance qui fait de certaines communes de l’Atacora et du Borgou des zones inquiétantes, quant à la santé sexuelle et reproductive des jeunes, ainsi que la consommation de stupéfiants, avec l’appui de l’ABMS, le Parlement des Jeunes du Bénin (PJB), a procédé du 10 au 12 décembre 2019, à des séries de sensibilisations sur diverses thématiques dans les départements de l’Atacora et du Borgou.

Inciter les communautés de l’Atacora et du Borgou à la priorisation du dialogue intergénérationnel sur la Santé Sexuelle et Reproductive (SSR) des jeunes d’une part, et d’autre part, inviter les autorités départementales et communales desdites localités à renforcer la lutte contre le phénomène de la drogue et autres stupéfi ants en milieu jeune.

Ainsi se déclinent les objectifs de la descente de plusieurs délégations du Parlement des Jeunes du Bénin (PJB) dans les communes de Boukoumbé, de Natitingou dans l’Atacora et de Tchaorou dans le Borgou. Déroulée sur trois (03) jours, cette série de sensibilisation qui a eu pour cibles les leaders d’opinions, l’association des parents d’élèves (APE), les leaders religieux, les artisans ainsi que les apprenants eux-mêmes, a permis aux jeunes parlementaires d’expliquer à la population cible, en premier lieu, l’importance du dialogue intergénérationnel (parents-enfants) sur la sexualité, ce, en se basant sur les statistiques récentes, en matière de grossesse en milieu scolaire, puis en second lieu, de porter à l’endroit des autorités départementales et communales des régions concernées, le plaidoyer sur la lutte contre le phénomène de la drogue et autres stupéfiants en milieu jeune.

A en croire les jeunes missionnaires, les échanges autour de la thématique du dialogue intergénérationnel dans l’Atacora et beaucoup plus à Boukoumbé, ont abordé plusieurs points tels que les causes de l’absence de cette règle de vie. Une série d’engagements de la part des cibles concernées notamment les leaders religieux qui reconnaissent le tort causé par cette défaillance, s’en est suivi. Pour leur part, conscients des enjeux que présente la bonne éducation aux jeunes, les parents réunis au sein de l’APE, se sont engagés donner à ce dialogue dans leur famille respective.

Les autorités communales, pas du reste !

En vue de présenter les motivations de la sensibilisation qu’il a initiée à l’endroit des différentes de composantes des départements du Borgou et de l’Atacora avec le soutien de l’ABMS, le Parlement des Jeunes du Bénin à travers la délégation en mission dans la commune de Boukoumbé, a été reçu en audience, le mercredi 1 décembre 2019, par le maire de la municipalité, Richard Yaté Nambimé.

Pour la circonstance, au nom du Parlement des Jeunes du Bénin (PJB), la jeune parlementaire Moulicath Bakari n’a pas manqué de mots pour présenter le tableau peu reluisant que tient la commune de Boukoumbé en matière de santé sexuelle et reproductive des jeunes.

Montrant les défis à relever dans cette commune au vue des récentes statistiques qui la décrivent comme une «zone rouge» en raison des cas de grossesses en milieu scolaire et la récurrence d’infections sexuellement transmises (IST), «la situation est critique et ça va de notre intérêt à tous d’apporter des solutions bien réfléchies et adaptées. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, le Parlement des Jeunes du Bénin (PJB) portant la voix des jeunes auprès des institutions de la république, a décidé de ne point rester indifférent. Les jeunes sont l’avenir» a-t-elle laissé entendre.

«La mission pour laquelle nous sommes à Boukoumbé, explique-t-elle, se veut d’amener les parents et leurs enfants à briser les tabous, à repousser les limites de la tradition, de la peur et du regard de la société afin de garantir à la jeune génération une vie sexuelle épanouie». Intervenant pour sa part, le maire Richard Nambimè connaissant les réalités de son milieu, a marqué toute son admiration quant à cette initiative de «jeunes pour jeunes».

A ce propos, «vous avez le soutien de mon équipe» a-t-rassuré. Allant dans le même sens, les délégations de Natitingou et de Tchaorou reçues respectivement par le maire Eric Pontikamou et le Secrétaire Général de la mairie, ont eu droit à des assurances d’une synergie d’actions pour l’atteinte des objectifs visés.

Au terme des différentes rencontres effectuées par les délégations du PJB en mission avec l’appui de l’Association Béninoise pour le Marketing Social (ABMS), un changement de paradigme est ce qui ressort de l’engagement des cibles.

Par Sylvestre TCHOMAKOU

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

1 COMMENTAIRE

COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CORONAVIRUS

Afrique du Sud : le tabac et la Covid-19 sont mauvais pour les poumons (Ministre)

Bénin24tv avec APA

Publié

le

Le gouvernement sud-africain a insisté mercredi sur le fait que l’interdiction récente de la vente de produits du tabac, dans le cadre du nouveau confinement lié au coronavirus était une bonne chose pour la santé de citoyens.

Les marchands de tabac du pays sont déçus, car craignant que l’interdiction de la vente de cigarettes puisse être maintenu pour des raisons sanitaires, malgré l’assouplissement des mesures prévu le 1er juin prochain en cours contre la pandémies.

Le ministre de la Gouvernance coopérative et des Affaires traditionnelles, Nkosazana Dlamini Zuma, a déclaré que l’interdiction actuelle des produits du tabac est justifiée en raison des effets sanitaires négatifs de la cigarette sur les poumons, la principale zone cible du virus.

«La Covid-19 est causée par un nouveau virus qui affecte (gravement) les poumons», a déclaré Dlamini Zuma, alors que le nombre de morts en Afrique du Sud sur 24.264 cas de coronavirus a fait 524 morts mercredi.

Elle a déclaré que des études en provenance de Chine et d’autres pays ont révélé que «les personnes qui fument de la cigarette ont des problèmes pulmonaires».

«Et s’ils contractent l’infection par le virus, ils sont plus susceptibles que les non-fumeurs de subir une grave attaque de la maladie», a déclaré le ministre, qui est médecin de formation.

Les médecins et autres agents de santé ont confirmé que le coronavirus, contrairement à d’autres virus, cible les poumons en inhibant leur capacité à absorber l’air nécessaire à la survie du patient.

En outre, la fumée de cigarette diminue la capacité des poumons à fonctionner normalement, a-t-elle déclaré, ajoutant qu’en fin de compte, le virus étouffe le patient déjà affaibli à cause d’une privation d’air.

Le ministre de la Santé, Zweli Mkhize, a indiqué que les infections virales dans le pays n’avaient pas encore atteint un pic et a conseillé aux citoyens de continuer à observer les mesures préventives prévues pour contenir la pandémie.

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

CORONAVIRUS

Le Fonds des Nations unies pour la population équipe le personnel soignant contre la Covid-19 en Côte d’Ivoire

Bénin24tv avec APA

Publié

le

Le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) ou United Nations Fund for Population (UNFPA) a équipé, mercredi, le personnel soignant de Côte d’Ivoire en équipements de protection contre la Covid-19, a constaté APA sur place à Abidjan, la capitale économique du pays.

D’une valeur de 88,4 millions de FCFA, ce don d’équipements de protection est composé notamment de combinaisons de protection, des lunettes de protection, des gangs, des thermomètres, des bavettes, des gels hydro-alcooliques «pour le personnel soignant qui réalise un travail remarquable».

«UNFPA à l’instar des autres organisations des Nations Unies a développé une réponse pour accompagner le gouvernement de Côte d’Ivoire», a déclaré Caspar Peek, le représentant du Fonds des Nations unies pour la population en Côte d’Ivoire dans une allocution lors de la remise officielle de ce don au ministre ivoirien de la Santé et de l’hygiène publique, Dr Eugène Aka Aouélé.

A cette occasion, le haut fonctionnaire onusien a souligné que pendant cette crise sanitaire, son institution travaille pour l’équipement des agents de santé et l’appui pour la qualité des soins, mais également pour la bonne information sur la Covid-19.

Avec le ministère ivoirien de la femme, de la famille et de l’enfant, cette agence des Nations unies travaille sur les violences basées sur le Genre. Elle a également conçu des spots pour une campagne de sensibilisation sur la continuité des soins dans les différentes structures du pays.

«Nous réitérons notre engagement à accompagner le corps médical à faire face à la maladie de Coronavirus», a promis Caspar Peek qui intervenait dans un webinaire.

A son tour, le ministre ivoirien de la Santé et de l’hygiène publique a salué cet appui de l’UNFPA, un partenaire important et stratégique pour l’Etat de Côte d’Ivoire.

«C’est la réponse de toutes les bonnes volontés au message du Président de la République qui avait demandé que l’on appuie la Côte d’Ivoire pour lui permettre de réussir le combat que nous menons contre la Covid-19 à travers le Plan de riposte sanitaire qui a été décidé», a expliqué Dr Aka Aouélé, rappelant que ce Plan a été élaboré pour un coût d’un peu plus de 95 milliards FCFA.

«C’est pour dire que la Côte d’Ivoire sait d’abord compter sur elle-même et bien évidemment avant de tendre la main aux autres. La Côte d’Ivoire a bien démarré quelque chose par ses propres moyens. Mais ce n’est pas suffisant s’agissant d’une maladie qui a envahi le monde entier», a-t-il poursuivi.

Selon lui, «c’est dans la solidarité, l’union de toutes les énergies qu’on peut réussir à contenir cette pandémie».

«Je suis donc heureux de recevoir ces dons au nom du ministère de la Santé et de l’hygiène publique», s’est félicité Dr Eugène Aka Aouélé, traduisant la «reconnaissance du gouvernement à l’UNFPA», un «bon partenaire qui manifeste toujours sa contribution dans nos actions».

Depuis le début de la pandémie, la Côte d’Ivoire enregistre à ce jour 2556 cas confirmés de maladie à Covid-19 dont 1302 guéris et 31 décès.

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

CONTINUER LA LECTURE

DERNIÈRES ACTUALITÉS

POLITIQUEIl y a 51 minutes

Bénin : voici le nouveau maire de Covè

A l’instar d’autres communes du Bénin, le nouveau maire de la commune de Covè est connu, ce jeudi 28 mai...

SPORTSIl y a 53 minutes

Formule 1 : «A la place de Renault, je miserais plutôt sur un jeune», quand Renault se voit conseiller de miser sur le frère de Leclerc

Alors que Renault a récemment assuré vouloir se donner du temps afin de désigner le successeur de Daniel Ricciardo, Martin...

SPORTSIl y a 58 minutes

PSG : nouveau contrat et grosse clause pour Fabian Ruiz

A la recherche d’un milieu de terrain pour le Paris Saint-Germain, Leonardo pourrait bien voir Fabian Ruiz s’éloigner définitivement. D’après...

SPORTSIl y a 1 heure

PSG : «Il aime l’idée d’aller à Boca», Paredes

Alors que l’avenir d’Edinson Cavani ne s’écrirait plus au PSG, Leandro Paredes s’est prononcé sur l’avenir de l’Uruguayen, évoquant notamment...

SPORTSIl y a 1 heure

Rugby – XV de France : «Aujourd’hui, notre conviction est que l’on doit pouvoir changer le sens du jeu après chaque ruck», Galthié

Fabien Galthié, sélectionneur du XV de France, s’est exprimé au sujet des secteurs qu’il souhaite améliorer au sein de son...

SPORTSIl y a 2 heures

PSG : Jorginho envisagé par le PSG ?

Toujours en quête de renfort pour le milieu de terrain du PSG, Leonardo aurait récemment pris la température du côté...

SPORTSIl y a 3 heures

Real Madrid : Bale, bien parti pour rester…

Annoncé sur le départ depuis de longs mois, Gareth Bale devrait finalement rester au Real Madrid la saison prochaine. L’attaquant...

ECONOMIEIl y a 4 heures

La BAD mobilise 264 millions d’euros pour soutenir le Maroc dans sa réponse à la pandémie de Covid-19

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, mercredi 27 mai à Abidjan, un financement de...

NIGERIAIl y a 4 heures

Nigéria : «Il faut aider les enfants brisés par la guerre» (Amnesty)

Selon un nouveau rapport d’Amnesty International, il faut aider les enfants «brisés» par la guerre au Nigéria «pour ne pas...

CORONAVIRUSIl y a 4 heures

Afrique du Sud : le tabac et la Covid-19 sont mauvais pour les poumons (Ministre)

Le gouvernement sud-africain a insisté mercredi sur le fait que l’interdiction récente de la vente de produits du tabac, dans...

CÔTE D'IVOIREIl y a 4 heures

Côte d’Ivoire : la révision de la liste électorale fixée du 10 au 24 juin prochain

Le gouvernement ivoirien a adopté mercredi un décret fixant la révision de la liste électorale sur la période du 10...

CORONAVIRUSIl y a 4 heures

Le Fonds des Nations unies pour la population équipe le personnel soignant contre la Covid-19 en Côte d’Ivoire

Le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) ou United Nations Fund for Population (UNFPA) a équipé, mercredi, le...

MALAWIIl y a 4 heures

Malawi : la présidentielle face à des défis juridiques et sanitaires majeurs

La marche vers le Palais de la République du Malawi s’avère difficile pour les candidats à la présidence et leurs...

TUNISIEIl y a 4 heures

Ibrahim Sy Savané nommé ambassadeur de la Côte d’Ivoire en Tunisie

L’ancien président de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), l’organe de régulation de l’audiovisuel en Côte d’Ivoire, Ibrahim...

CÔTE D'IVOIREIl y a 5 heures

La distribution des cartes nationales d’identité ivoiriennes démarre la semaine prochaine

Plus de 400 000 personnes ont été enrôlées pour la nouvelle carte nationale d’identité (CNI) ivoirienne trois mois après le...

CULTUREIl y a 5 heures

UA : le Maroc désigné vice-président du Sous-comité sur les questions environnementales

Le Maroc a été désigné vice-président du Sous-comité de l’Union africaine (UA) sur les questions environnementales, qui a tenu sa...

POLITIQUEIl y a 5 heures

Présidentielle 2021 : Talon, une équation mais des inconnues pour UP et BR

Au lendemain des communales et municipales du 17 mai 2020, les deux blocs du président Talon sont en tête du...

POLITIQUEIl y a 5 heures

A huit mois de la présidentielle au Bénin : Talon, partir ou rempiler ?

La mouvance Talon vient d’engranger 70 maires sur 77. C’est donc 70 grands parrains potentiels qui vont s’ajouter aux 83...

POLITIQUEIl y a 5 heures

Coronavirus : Patrice Talon a-t-il bien géré la lutte contre la pandémie ?

Avec le conseil des ministres d’hier, le chef de l’Etat du Bénin, Patrice Talon, est entrain d’amorcer la descente en...

ECONOMIEIl y a 5 heures

Economie béninoise : ces facteurs qui ont renforcé le Doing business

Dans le souci de renforcer les capacités économique du Bénin et donner une plus grande opportunité aux investisseurs quant à...

POLITIQUEIl y a 5 heures

Désignation des maires et leurs adjoints : le gouvernement en appelle au respect de la loi

Après l’élection des conseillers communaux et municipaux le dimanche 17 mai 2020, ceux-ci sont conviés à élire et mettre en...

EDITORIALIl y a 5 heures

Amoussou et Fagbohoun ont eu chaud

Dans la commune d’Aplahoué, Bruno Amoussou est imbattable depuis les années 1990 où il a mis en terre le PSD....

ECONOMIEIl y a 6 heures

Microfinance dans l’Uemoa : une hausse de dépôts dans les SFD en fin 2019 au Bénin

Selon le bulletin trimestriel de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao), l’encours des crédits des systèmes...

ECONOMIEIl y a 6 heures

Indice d’intégration régionale en Afrique : le Bénin dans le top 10 des pays de la CEDEAO

Le nouveau rapport sur l’intégration régionale en Afrique (ARII 2019) vient de classer le Bénin dans le top 10 des...